Connexion
Alimentation Bio et santé, que disent les dernières études développées dans le cadre du projet BioNutriNet ?
Retrouvez ci-dessous les conclusions des dernières études menées au sein de BioNutriNet. Pour plus d'informations, consultez les résumés en français ! 

Concentrations en pesticides dans les urines d’adultes français chez les faibles et forts consommateurs de bio : résultats de l’étude NutriNet-Santé
Les participants dont le régime alimentaire contenait majoritairement des produits bio présentaient moins de certains résidus de pesticides notamment marqueurs d’organophosphorés dans leurs urines que ceux consommant principalement des aliments issus de l'agriculture conventionnelle. Les deux groupes présentaient des niveaux d’exposition relativement élevés. Les résultats obtenus indiquent que l’exposition à certains pesticides via l’alimentation notamment organophosphorés et pyréthrinoïde peut être réduite par l’introduction d’aliments bio dans le régime. Les effets cliniques de telles différences doivent être approfondis.

Résumé : https://www.etude-nutrinet-sante.fr/article/view/247 


Amélioration de la durabilité des régimes avec une proportion de bio dans l’alimentation plus élevée : résultats de la cohorte BioNutriNet
Les régimes des grands consommateurs de bio étaient globalement caractérisés par des bénéfices nutritionnels et environnementaux élevés. Ces derniers résultaient principalement de la faible consommation d’aliments d’origine animale, tandis que le système de production était responsable des coûts monétaires élevés, le tout réduisait l’exposition alimentaire aux pesticides. 

Résumé : https://www.etude-nutrinet-sante.fr/article/view/270


Des différences de biomarqueurs nutritionnels détectés entre les consommateurs et les non consommateurs de bio
Si confirmés par d’autres études, nos résultats suggèrent qu’une forte consommation d’aliments bio, comparée à une très faible consommation, module dans une certaine mesure, le statut nutritionnel des individus avec un même profil alimentaire. De futures études, notamment des études de cohorte prospectives sont nécessaires pour évaluer la pertinence clinique de telles différences.

Résumé : https://www.etude-nutrinet-sante.fr/article/view/267


Pour continuer de faire progresser les connaissances scientifiques sur les liens entre l’alimentation et la santé, les chercheurs ont besoin de vous.
Inscrivez-vous sur https://www.etude-nutrinet-sante.fr/ et faites avancer la recherche !  
 

Copier le lien de l'article :

copié


17.05.19 - Résumés en français
Association prospective entre fréquence de consommation de bio et risque de cancer : résultats de l’étude de cohorte prospective NutriNet-Santé

Association prospective entre  apports alimentaires en polyphénols (totaux ou spécifiques) et le risque de maladie cardiovasculaire (MCV) dans la cohorte française NutriNet-Santé

Consommation de compléments alimentaires dans une population de 77 000 adultes français: impact sur les apports nutritionnels, les prévalences d’inadéquation et les dépassements des limites de sécurité et identification des prises « à risque » (cohorte NutriNet-Santé)

Prévalences et déterminants sociodémographiques des troubles du comportement alimentaire (TCA) chez les hommes et femmes en France, avec un focus sur l’âge

Apports en macronutriments en lien avec les céphalées migraineuses ou non migraineuses

Impact des logos nutritionnels en face avant des emballages sur la sélection des tailles de portions : une étude expérimentale dans une cohorte française

Concentrations en pesticides dans les urines d’adultes français chez les faibles et forts consommateurs de bio : résultats de l’étude NutriNet-Santé

Impulsivité et perspectives temporelles en tant que modérateurs de l’association entre l’alimentation liée aux émotions et le statut pondéral

Compréhension objective du logos nutritionnel Nutri-Score en face avant des emballages en fonction des caractéristiques individuelles des sujets : Comparaisons avec d’autres formats de logos

Association entre adhésion au régime méditerranéen et sévérité du psoriasis : résultats de la cohorte NutriNet-Santé

Copier le lien de l'article :

copié


Teasing vidéo NutriNet-Santé

Qu’est-ce que l’étude NutriNet-Santé ? Quels sont ses axes de recherche ? Quels sont ses objectifs ?

En exclusivité, découvrez le teasing de la vidéo NutriNet-Santé ! Aimez, partagez et surtout, invitez vos proches à participer à cette grande aventure humaine et scientifique !

 


Copier le lien de l'article :

copié


10 ans !
Chers Nutrinautes, 
En mai 2009, l’étude NutriNet-Santé voyait le jour. 10 ans après, ce sont plus de 160 000 Nutrinautes qui font vivre cette aventure humaine et scientifique. MERCI !

A l’occasion de cet anniversaire et pour vous remercier de votre engagement et de votre fidélité, nous vous réservons bien des surprises sur les mois de mai et juin. Alors un conseil : RESTEZ CONNECTES !

Copier le lien de l'article :

copié


Alimentation et asthme dans l’étude NutriNet-Santé
Nous présenterons ici les méthodes ainsi que les résultats d’une première étude sur les relations entre alimentation et asthme qui a fait l’objet d’une publication dans une revue internationale.

Méthodes

En 2017, 34 766 Nutrinautes pour lesquels des données sur leur comportement alimentaire ont répondu à un questionnaire détaillé sur la santé respiratoire.
Nous avons caractérisé l’asthme par un score de symptômes d’asthme, basé sur le nombre de réponses positives à cinq questions sur la présence de symptômes d’asthme dans les 12 derniers mois. Le contrôle de l’asthme a été évalué par l’ACT (test de contrôle de l’asthme), outil permettant de mesurer le contrôle de l’asthme de manière rétrospective (4 dernières semaines). La qualité globale de l’alimentation a été évaluée à l’aide de trois scores ce caractérisation des habitudes alimentaires utilisés au niveau international : L’AHEI-2010 (Alternative Healthy Eating Index-2010) qui mesure le degré d’adhésion à une alimentation saine, le MEDI-LITE (literature-based adherence score to Mediterranean diet)  qui mesure le degré d’adhésion à un régime de type méditerranéen et le mPNNS-GS (Programme National Nutrition Santé-Guideline Score modifié) qui mesure le degré d’adhésion aux recommandations nutritionnelles françaises.

Les associations entre les scores alimentaires et le score de symptômes d’asthme ainsi que son contrôle ont été étudiées à l’aide de modèles statistiques adaptés.


Résultats

Environ 25 % des participants ont rapporté au moins un symptôme d’asthme. Après ajustement sur différents facteurs de confusion (l’âge, le tabac, le niveau d’éducation, l’activité physique, l’apport énergétique, la rhinite allergique, les antécédents familiaux d’asthme), nous avons observé qu’une meilleure adhérence à une alimentation saine était associée à une diminution  des symptômes d’asthme de 21 %, 21 % et 11 % chez les femmes, et de 33 %, 28 % et 27 % chez les hommes, respectivement pour les trois scores alimentaires AHEI-2010, MEDI-LITE et mPNNS-GS. Parmi les asthmatiques (n=2 609), 15 % des femmes et 11 %  des hommes avaient un asthme mal contrôlé et une meilleure adhérence à une alimentation saine était associée un plus faible risque d’asthme mal contrôlé.


Conclusion

Une meilleure adhérence à une alimentation saine est associée à moins de symptômes d’asthme et à un meilleur contrôle de l’asthme, suggérant ainsi le rôle potentiel des recommandations nutritionnelles encourageant l’adoption d’une alimentation saine pour la prévention  de l’asthme.

D’autres études restent cependant nécessaires au sein de la cohorte NutriNet-Santé pour renforcer ces résultats, notamment des analyses longitudinales (en suivant dans le temps un grand nombre de Nutrinautes sur plusieurs années), avec le recueil des données sur l’évolution de l’asthme au cours du temps. Pour cela, l’implication des Nutrinautes déjà inscrits mais aussi le recrutement de nouveaux participants à l’Etude NutriNet-Santé s’avèrent plus que jamais nécessaire.
 

Copier le lien de l'article :

copié






Publications